BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Le BENIN a abrité l’atelier Régional de formation sur la communication sur les risques : une trentaine de journalistes de communiquants et d’Expert en urgences sanitaires des COMORES de MAURITANIE du TCHAD et du BENIN ont été formés à COTONOU

(Cotonou, le 17 Novembre 2017). Pendant une semaine, les Journalistes, les Communicants et les experts chargés des urgences dans les Ministères de la Santé ont suivi cette formation dont l’objectif général est de renforcer leurs capacités en matière de Communication sur les risques. En effet, au moment où la Région africaine de l’OMS est menacée par différentes épidémies, crises sanitaires et autres catastrophes en tous genres, cette formation s’impose à plus d’un titre.

Les épidémies de Fièvres Hémorragiques à Virus Ebola (FHVE) de 2015 en Guinée Conakry, au Liberia et en Sierra Leone en Afrique de l’Ouest ont causé plus de 11.000 décès et entraîné autant de déplacés des trois pays vers des pays voisins. Au Bénin, l’épidémie de Fièvre Hémorragique à Virus Lassa survenue dans les années 2014, 2015 et 2016 a secoué et fragilisé le Système National de Santé de ce petit pays pauvre aux ressources limitées.

L’atelier a regroupé des journalistes, des professionnels de la santé (Médecins, Infirmiers, Infirmières, Sages-femmes), des spécialistes en Communication pour la santé, des membres de platesformes de Journalistes spécialisés en Santé et des Chargé de communication des Ministères de la Santé, des Bureaux l’OMS et des Informaticiens.

Les différentes sessions théoriques alternées d’exercices de simulation pratiques individuels ou en groupes ont permis aux participants de renforcer leurs connaissances. Des questions liées aux épidémies du 21 ième siècle ou celles relatives aux techniques de communication sociale ou d’engagement communautaire ou encore, la gestion des rumeurs, chacun des apprenants en a tiré son parti. Les évaluations pré et post test ont contribué à évaluer les niveaux réels des participants. Les résultats de l’évaluation globale de l’atelier ont montré que les attentes des participants ont été atteintes à 100%.

Quant aux objectifs globaux et du contenu de la formation, 90,90% des participants ont trouvé que la communication sur les risques est une composante essentielle de la préparation et la réponse aux urgences. Cependant, seulement 59% se disent également capables de décrire comment, une bonne communication sur les risques appuie les objectifs du programme national de lutte contre les épidémies. 41% étaient pour la première fois exposés à ce genre de formation. Quant aux méthodes utilisées lors de l’atelier, tous les participants (100%) étaient tout à fait satisfaits ou plutôt satisfaits. Ils ont trouvé l’atelier attrayant et pratique (76,19%), les documents de l’atelier sont utiles (90,47%) et les activités (travaux de groupes, études de cas, exercices, etc.) ont été également très intéressants et utiles (85,71%). Ils ont souhaité que ce type de formation se fasse plus souvent avec davantage d’exercices pratiques.

De façon générale, les participants ont aimé tous les thèmes abordés lors de l’atelier. Ils ont très bien apprécié, dans l’ensemble, les séances de rappel tous les matins à l’entame de la journée. Ils ont trouvé cette session « très utile et très pratique ». Cependant, ils ont exprimé leur préférence pour tous les thèmes qui ont un lien direct avec la communication sur les risques, notamment la gestion des rumeurs (36,84%), la communication sur les risques en situation d’urgence (15,78%), les axes de communication de risques, la communication avec les médias en situation de crise et l’élaboration du résultat global et unique de communication (10,52%).

Les participants ont formulé les recommandations essentielles
ci-après, qu’il faut :

  • -Organiser des ateliers nationaux dans les pays ;
  • -Etendre la formation à tous les acteurs de santé au niveau central, intermédiaire et périphérique ;
  • -Mettre en réseau les participants dudit atelier ;
  • -Prévoir plus d’exercices pratiques afin de permettre aux participants de mieux maîtriser les techniques et outils de la communication sur les risques ;
  • - Instaurer une formation diplômante en matière de communication sur les risques lors des urgences de Santé Publique ;
  • - Permettre à tous les participants, de présenter leurs exercices individuels afin que chacun puisse bénéficier des critiques de l’ensemble du groupe pour se corriger ;
  • - Mieux préparer l’atelier en envoyant à temps, les documents aux participants (agenda, termes de référence, documents pour lecture etc.).

Le Représentant Résident de l’OMS, le Directeur de Cabinet du Ministère de la Santé et plusieurs membres de l’Equipe des facilitateurs ont remis aux
participants, les certificats de participation qui sanctionnent les quatre jours de formation sur la Communication sur les risques.

A l’ouverture des travaux de cet atelier, le Mardi 14 Novembre 2017, Dr Jean-Pierre BAPTISTE, Représentant Résident de l’OMS avait mis l’accent sur l’importance de cette formation et a souligné la nécessité pour les participants venus des Comores, de la Mauritanie, du Tchad et du Bénin de se « familiariser avec les nouveaux outils de communication sur les risques pour contribuer à prévenir, à lutter et à prendre en charge, toutes formes de crises sanitaires pouvant survenir à tout moment dans chacun des pays représentés à Cotonou. »

JPEG - 46.6 ko

En procédant au lancement officiel des travaux de l’atelier, Dr Lucien TOKO, Directeur de Cabinet et représentant le Ministre de la Santé a remercié le Directeur Général de l’OMS et la Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique pour avoir choisi le Bénin pour abriter cette formation. Au nom du Ministre de la Santé, son Directeur de Cabinet a indiqué que « l’atelier de Cotonou aura marqué d’une pierre blanche, l’histoire de la prévention et de la lutte contre les épidémies en général et les crises sanitaires en particulier dans tous les pays membres de l’OMS. » A la fin de l’atelier, le Vendredi 17 Novembre 2017, le Représentant Résident de l’OMS au Bénin et le Directeur de Cabinet du Ministère de la Santé se sont réjouis des résultats enregistrés par les participants, qu’ils ont invités à tout mettre en œuvre pour organiser à leur retour au pays, des séances de restitution sur les enseignements qu’ils ont reçu à Cotonou.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj