BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Concours de production des médias sur le FBR : 07 professionnels des médias primés

L’hôtel Azalai de Cotonou a abrité le Vendredi 30 Juin 2017 la cérémonie officielle de remise de prix aux lauréats à la première édition du Concours de production médias lancé par le Projet de Renforcement de la Performance du Système de Santé (PRPSS). C’est dans une ambiance bon enfant que les 07 lauréats proclamés gagnants du concours dans les différentes catégories ont été primés. Une cérémonie présidée par le président du Jury, le Dr Lucien TOKO, Directeur de Cabinet du Ministère de la Santé

JPEG - 38.2 ko

, avec la présence effective du Chargé de Projet PRPSS à la Banque Mondiale, du Coordonnateur National du PRPSS et des membres du Jury Technique ayant procédé à l’évaluation des œuvres proposés par les 16 candidats qui ont concourus.
D’un montant total d’un million cinq-cent-mille francs (1.500.000 F), les prix dont les montants sont compris entre 300.000 F et 150.000 F ont été attribués à 07 professionnels des médias. 03 prix dans la catégorie presse-écrite remportés successivement par Serge ADANLAO, du Quotidien Matinal, (3ème Prix= 150.000 F), Aziz BADAROU (2ème prix= 200.000 F) du quotidien Matin Libre et le premier prix (250.000 F) décroché par Romain Kokou AHLINVI du quotidien Le Matin. Pour ce qui concerne la catégorie Radios, 03 prix ont été également décernés. Il s’agit du premier prix (250.000F) remporté par Mme Alexandra DJOTAN journaliste à la Radio Nationale ORTB-Antenne de Parakou, 2ème prix (200.000 F) reçu par Jean-Innocent Bio YERE, de la Radio Rurale de Banikoara et le troisième prix (150.000 F) reçu par Léa YEMADJRO de la Radio Nationale ORTB Antenne de Cotonou. Le seul prix (300.000 Fcfa) de la télévision est revenu à Mr Armel DOSSOU-KAGO de la Télévision BB 24.
Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur National du PRPSS Monsieur Alphonse AKPAMOLI a rappelé le contexte d’organisation de ladite activité.

JPEG - 61.7 ko

En effet, c’est au cours de la dernière revue des activités avec les médias, tenue en Avril 2017, que les participants ont formulé la recommandation d’organiser un concours de production médiatique afin de récompenser les professionnels des médias les plus méritants sur le FBR. La première édition du Concours de production des médias sur le FBR a donc été lancé afin d’augmenter le niveau de connaissance des populations sur le FBR et ses avantages en renforçant l’implication des médias ; d’impliquer activement les médias dans la sensibilisation des populations sur le FBR ; d’amener davantage de journalistes à concevoir des productions de meilleure qualité sur le FBR ; d’améliorer les connaissances de la population sur le FBR et les Résultats obtenus après 04 années de mise en œuvre. Le chargé du Projet (PRPSS ) à a Banque Mondiale, Monsieur Ibrahim MAGAZI a quant à lui insisté sur la stratégie de communication qui a été déployé autour de la mise en œuvre du PRPSS durant les 05 années. Le plan de communication du PRPSS articulé en trois phases que sont les actions de communication d’appui au démarrage du programme, les actions pour un changement de comportement, et les actions de visibilité et de promotion des réalisations du programme, la mise en œuvre de ce plan de communication a permis de : mettre à niveau tous les acteurs intervenant dans la mise en œuvre du FBR ; d’amener les décideurs à faciliter la mise en œuvre du FBR ;d’amener acteurs et bénéficiaires à adopter les comportements favorables à l’amélioration de la qualité des soins, à l’accroissement de la demande en soins de santé et à la pérennisation du FBR ; de rendre visibles les actions et réalisations du FBR, promouvoir les bonnes pratiques et la capitalisation des acquis du FBR. Pour Ibrahim MAGAZI, la communication, a été un catalyseur important dans la vulgarisation et même la visibilité du projet.
Des réunions d’information ont été organisées avec les leaders communautaires, les chefs religieux, les autorités politico administratives, les chefs traditionnels et religieux. Une multitude d’émissions radiophoniques ont été diffusés, avec des spots à l’appui, à l’intention des usagers des services de santé, pour un éveil citoyen et une promotion de la culture de reddition de comptes. Les acteurs de terrain ont reconnu que cette mobilisation a eu un effet bénéfique sur l’utilisation des services. « Les actions de communication ont été également entreprises pour accompagner la mise en œuvre de la composante 2 du projet. Il s’agit de l’appui du PRPSS à la réalisation du Plan de Communication Intégré de l’Agence National de l’Assurance Maladie (ANAM). Grâce à cet appui l’ANAM dispose d’un Plan Intégré de Communication couvrant la période de 2014 à 2018. La mesure de gratuité de la prise en charge du Paludisme chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans ; a été également soutenue par l’UCP.
Des spots et téléfilms ont été réalisés et diffusés sur les chaînes de télévision à grande audience et les radios communautaires afin de sensibiliser les populations sur la mesure, les personnes cibles et les avantages pour la mère et l’enfant. De même, des ateliers de plaidoyer dans les 06 départements ont été organisés en faveur de la lutte contre le paludisme auprès de six (06) ordres religieux existant au Bénin à savoir Catholique, Protestant, christianisme Céleste, Islam et Evangélique et religions endogènes. Cette mobilisation a permis d’informer les leaders sur l’initiative de la gratuité. Ils ont servi ainsi de canaux pour inciter leurs fidèles à adhérer à cette initiative en leur délivrant lors des cultes, des messages élaborés à cet effet », a-t-il expliqué. Il a ajouté que pour ce qui concerne l’appui à l’identification des ménages les plus pauvres, des séances de sensibilisation des élus locaux sur la méthodologie unique d’identification des ménages ont été organisées dans toutes les communes des 08 Zones sanitaires afin de les amener à s’approprier le processus qui conduira à l’identification et la prise en charge des indigents.
Les canaux relais tels que les médias ont été fortement utilisés pour la diffusion des messages, spots, sketches et communiqués de presse. Ceci dans le but de mettre tous les acteurs et bénéficiaires au même niveau d’information. Le Docteur Lucien TOKO, président du jury technique à la suite de Mr Ibrahim MAGAZI dira que ledit concours a été ouvert par le communiqué de presse n°3765/ MS/DC/SGM/PRPSS/SPM/SGF/SA du 23 mai 2017 pour encourager les médias à faire des sujets d’enquêtes, des magazines, des reportages de fond sur le terrain auprès des bénéficiaires, des autorités, Partenaires Techniques et Financiers sur le mécanisme du FBR. Les œuvres devraient donc tenir compte des huit (08) zones sanitaires couvertes par le financement de la Banque Mondiale. En effet, il a été demandé aux postulants audit concours, de réaliser une véritable investigation sur le mécanisme FBR, le montage institutionnel, la mise en œuvre, les résultats obtenus, les impacts sur les cibles, les difficultés rencontrées dans l’implémentation de l’approche, les défis et perspectives pour le Bénin avec la fin de la phase 1 du projet fixée pour ce jour.
La production de la presse écrite devrait contenir au moins 1500 mots et publié avec un grand titre à la une du journal, les œuvres radiophoniques ou audiovisuelles ne devraient pas excéder 13 minutes et devraient être produites et publiées entre le 05 et le 15 juin 2017. « Suivant la note N°851/MS/DC/SGM/PRPSS/CC/SA du 22 juin 2017, adressée au Ministre de la Santé par le Coordonnateur du Projet de Renforcement de la Performance du Système de Santé, Monsieur Alphonse AKPAMOLI, un jury dont je suis le président a été mis en place pour une étude technique des œuvres des journalistes. Déférent à cette note, le jury s’est réuni en session d’évaluation du lundi 26 au mercredi 28 juin 2017 à l’hôtel Bell Azur de Grand Popo.
Le dépouillement des soumissions des œuvres journalistiques a été fait sous ma direction en ma qualité de représentant du Ministre, Président du jury technique », a –t-il souligné. Seize (16) dossiers au total ont été déposés, dont deux (02) dossiers en télévision, cinq (05) dossiers en presse écrite et neuf (09) dossiers en radio. Après le dépouillement le jury a adopté une procédure de sélection des dossiers selon les critères contenus dans le communiqué de presse à savoir une grille d’évaluation pour apprécier la forme et le fond des productions soumises. Cette grille a permis d’apprécier : l’intérêt du sujet, c’est-à-dire sa pertinence et son actualité ; la diversité des sources ; la qualité des informations et leur degré de persuasion ; le rapport entre l’image et le texte proposé ; la cohérence des idées développées et le langage journalistique ont été aussi objet de préoccupation pour l’appréciation des différentes productions.
 A l’issue de cette évaluation, Armel DOSSOU-KAGO de la catégorie télévision remporte le premier prix avec la production titré « La santé au cœur du FBR » avec 210 points sur 400. Dans la catégorie presse écrite, Romain Kokou AHLINVI du Quotidien Le Matin décroche le premier prix avec 322,5 points sur 400 pour un article dont le titre s’intitule « Financement basé sur les résultats : Une approche innovante pour un secteur sanitaire performant », le deuxième prix est obtenu par Aziz BADAROU du Journal Matin Libre avec 215 points sur 400 pour l’œuvre titré : « Centre de santé d’arrondissement d’Agblangandan : FBR : le personnel soignant motivé, les patients retrouvent le sourire » et le troisième prix est revenu à Serge ADANLAO , du quotidien Le Matinal avec l’article publié sur le thème : « Maintien du personnel de santé qualifié au poste 24h/24.
Le FBR révolutionne les pratiques dans la zone sanitaire Ouidah-Kpomassè-Tori » avec 207 points sur 400. Dans la catégorie Radio Mme Alexandra DJOTAN de la Radio Nationale/ ORTB remporte le premier prix avec sa production radiophonique titrée ; Sur les traces du PRPSS après cinq ans d’expérimentation : L’approche FBR à Banikoara. Elle a obtenu 294 points sur 400. Le deuxième prix est revenu à Jean Innocent BIO YERE de la Radio Rurale locale de Banikoara avec un Magazine titré « L’évaluation par les pairs : Un juge impartial du FBR ». Il a obtenu la note de 287 points sur 400 et le troisième prix décroché par Mme Léa YEMADJRO de la Radio Nationale /ORTB avec son enquête nommée : « Santé, la performance payée cash ». Elle a totalisé 273 points sur 400.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj