BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > CODIR Elargi du 2 ème trimestre 2016 : évaluer les réalisations et prendre de nouvelles résolutions pour l’amélioration des performances

Du 11 au 12 Août 2016, s’est tenue au Ministère de la Santé le Comité de Direction élargi du ministère. Pendant deux jours, les participants à cette session ont procédé à l’évaluation des réalisations au 31 juillet 2016, abordé les facteurs qui freinent l’amélioration de la performance et prendre les résolutions réalistes pour le troisième trimestre 2016. Ont pris part à cette réunion, les membres du cabinet, les Directeurs Centraux et techniques du Ministère, les directeurs départementaux de la santé, les coordonnateurs des projets et programmes, les chefs services et chefs divisions des Directions techniques et centrales du Ministère.

JPEG - 102.6 ko

Ce creuset d’échanges intervient dans le contexte de la notification de la loi de finances rectificative de 2016 et de l’annonce du Cadre de Dépenses à Moyen Terme de 2017-2019.

Faire le point de la mise en œuvre des recommandations issues du dernier Codir ; présenté le bilan global Plan de Travail Annuel au 31 juillet 2016 ; faire le bilan du Plan de Passation des Marchés au 31 juillet 2016 ; examiner et analyser la contribution des missions de l’Inspection Générale du Ministère à l’amélioration de la gouvernance au Ministère de la Santé ; examiner le dialogue entre chercheurs et décideurs pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale au Bénin ; se pencher sur comment sont organisées les urgences et la réanimation pédiatrique au CHU-MEL ; partager avec les acteurs, les résultats de l’évaluation des soins maternels néonatals et infantiles (SMNI) dans dix (10) hôpitaux du Bénin. Ce sont là, quelques problématiques sur lesquelles se sont attelés les participants au 3ème Codir élargi de l’année 2016. Même si les acteurs sanitaires s’accordent pour reconnaître les efforts fournis dans le secteur, il n’en demeure pas moins que d’importants défis restent à encore relever. Le faible niveau d’exécution du PITA (23%) au 31 juillet 2016 est lié à l’insuffisance de ressources pour le bon accomplissement des activités programmées.

JPEG - 86.1 ko

Le ministre de la santé qui a présidé les travaux au 2eme jour de cet atelier a apprécié les différentes problématiques abordés qui méritent attention et n’a pas marchandé sa reconnaissance à l’endroit de ses collaborateurs pour les efforts fournis pour atteindre les résultats obtenu malgré la faible disponibilité des moyens.
Il a insisté sur la veille qui est désormais mise en œuvre pour accélérer le processus de déblocage de la chaîne des dépenses et invite les acteurs à tous les niveaux à une vigilance dans la consommation des crédits et surtout pour l’atteinte de résultats probants.

JPEG - 91.4 ko

Au titre des questions sur lesquelles le Ministre de la Santé figurent la problématique de prise en charge des urgences pédiatriques, la question des évacuations sanitaires qui sont très ruineuse pour l’Etat et a recommandé la mise en place d’un comité pour réfléchir sur la question et proposer des solutions telles que la création des centres régionales avec la compétences adéquates ; la nécessité de réorganiser la production d’oxygène dans les hôpitaux ; la nécessité de disposer des normes au niveau du plateau technique du système sanitaire. Il a pour finir abordé les réformes projetées par le Gouvernement qui permettront de booster le système sanitaire notamment la création de nouvelles agences telles que l’Agence Nationale de Gestion de la Médecine Hospitalière, l’Agence Nationale de Gestion des Soins de Santé Primaires et l’Agence Nationale de Contrôle de Qualité des Pratiques de la Santé. Une commission a été mise sur pied à cet effet par le Gouvernement pour se pencher sur les réformes possibles dans le secteur santé.

A en croire le Dr Alassane SEIDOU, la création de telles agences permettrait de résoudre les nombreux problèmes du secteur liés aux normes et à la qualité des soins et la mise en place d’une telle commission ne devrait susciter aucun remous de la part des acteurs à divers niveau.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj