BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Passage de témoin à la tête du Ministère de la Santé : Dorothée KINDE-GAZARD part avec modestie, Pascal DOSSOU-TOGBE s’installe confiant en l’avenir

Suite au dernier remaniement ministériel intervenu le 18 juin dernier, l’après-midi de ce lundi 22 juin 2015, a consacré la cérémonie de passation de charge entre le Professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, Ministre de la Santé sortant, et Docteur Pascal DOSSOU TOGBE, Ministre de la Santé entrant. C’était dans la cour du ministère devant les cadres à toutes les échelles de la pyramide sanitaire et un nombre important de partenaires techniques et financiers du secteur

 

Depuis le 1er juin 2011, le Professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD a été appelée pour une seconde fois de sa vie, à diriger le Ministère de la Santé jusqu’à ce lundi 22 juin 2015, date à laquelle elle a passé le témoin à son successeur, Docteur Pascal DOSSOU TOGBE.

 

Monsieur Adanmanvokin Justin SOSSOU, Secrétaire Général Adjoint du ministère, a affirmé que ce passage a produit une multitude de fruits. Entre autres, l’opération 120 jours pour équiper les centres de santé et les hôpitaux qui a permis de mobiliser plus de 5 milliards de FCFA d’équipements. Il y a aussi la réforme de l’espace hospitalo-universitaire avec la création par décret de 9 centres hospitaliers et universitaires. On compte également l’exécution de la phase pilote de l’initiative du financement basé sur les résultats (FBR) et les stratégies développées pour sa généralisation. Les cadres du ministère retiennent en outre que 1154 agents contractuels de l’Etat (ACE) ont été recrutés et 3656 ont été reversés en ACE. Le renforcement et la diversification de la coopération avec les partenaires techniques et financiers (PTF) ont permis de compter, en 2015, 19 PTF qui accompagnent le secteur sanitaire au lieu de 7 en 2010.

JPEG - 92 ko

C’est autant de réalisations qui font dire à la ministre sortante : « Moi, je pars avec ma modestie habituelle, ainsi que la fierté d’avoir eu le privilège, une fois de plus, de servir à un niveau élevé, mon pays et mes compatriotes, passionnément, loyalement, opiniâtrement, avec foi et abnégation. »

Et pourtant, tout n’est pas rose !
En dépit de ces performances, dont la liste n’est pas exhaustive, il y a un certain nombre de difficultés dont la ministre de la Santé sortante a fait part à son successeur. « Notre ministère, malgré nos batailles , lui a –t’elle fait savoir, est sans directeur de cabinet depuis 32 mois, sans directeur de la programmation et de la prospective depuis 26 mois, sans secrétaire général du ministère depuis 29 mois, sans directeurs généraux des agences nationales pour la gratuité de la césarienne et de l’assurance maladie depuis de nombreux mois, sans conseillers techniques, directeurs techniques et départementaux dont j’ai dû me résoudre à prendre les actes de nomination par arrêté et par intérim, à défaut d’un décret ».
Néanmoins, a-t-elle poursuivi en s’adressant au nouveau ministre, « Je connais votre conscience professionnelle et votre sens de la mesure en toutes choses (…) J’espère de tout cœur, que vous aurez davantage de chance pour imprimer l’orthodoxie qui sied dans la gestion des ressources humaines et financières du secteur, et plus de solidarité sur tous les dossiers qui devraient connaître leur aboutissement dans les dix prochains mois que confère la Constitution ».

Les ambitions de Pascal DOSSOU TOGBE
« Chers collaborateurs (…) l’heure est à la réflexion et à l’action », a fait remarquer le tout nouveau ministre de la Santé. « Mettons ensemble le maximum de garantie de succès dans notre comportement et nous serons tous fiers de l’image que nous renvoie la population », a préconisé Pascal DOSSOU TOGBE, comme la thérapie à la pathologie diagnostiquée.
Et pour jouir de cette satisfaction à l’heure du bilan, en avril 2016, Docteur Pascal DOSSOU TOGBE invite le personnel du ministère ainsi que les PTF à œuvrer pour relever les différents défis qui suivent : la poursuite des réformes et la dynamisation des initiatives nouvelles dont le RAMU ; l’amélioration de la performance de nos centres de santé et hôpitaux à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ; l’amélioration des conditions de vie et de travail de l’ensemble des ressources humaines ; la quête permanente de la qualité des prestations et services ; une gestion selon les fonctions séquentielles du management ; l’application intelligente de la coordination sectorielle, de la collaboration intersectorielle ainsi que de la coopération régionale et internationale.

 

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj