BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > 1ère réunion du comité de direction élargi du Ministère de la Santé : d’importants problèmes de fonctionnement décelés.

Comment puiser davantage des expériences des médecins-professeurs pour le bien-être des patients ? Ou par quelle alchimie faut-il procéder pour se faire entendre du Ministère des Finances en vue du renouvellement du parc automobile du Ministère de la Santé ? Ce sont-là quelques-unes des questions qui ont retenu l’attention des acteurs du secteur de la santé, venus du niveau central et périphérique dans le cadre de la réunion du comité de direction élargi dudit ministère le jeudi 30 avril 2015 à la salle de conférence du premier étage du bâtiment abritant le cabinet du ministre.

 

La prise en charge sanitaire des indigents au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou MAGA (CNHU-HKM), la révision du calendrier d’intervention des médecins-professeurs pour leur meilleure participation à l’amélioration des conditions sanitaires des patients, l’élaboration du budget du département dans les délais requis, la faible anticipation des structures dans l’élaboration des plans de passation des marchés, la nécessité de renouveler le parc automobile du ministère, sont, entre autres, les sujets qui préoccupent les membres du cabinet, les directeurs techniques et centraux, les coordonnateurs des projets et programmes, les cadres à divers niveaux du ministère de la Santé. Ainsi, toute la journée du jeudi 30 avril, à la salle de conférence du premier étage du bâtiment abritant le cabinet du ministre, en compagnie du Professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, Ministre de la Santé, ils ont crevé l’abcès et panser la plaie en y apportant diverses solutions. 

A propos de l’optimisation des interventions des médecins-professeurs, il a été retenu qu’une rencontre avec ceux-ci aiderait à réviser leur différent calendrier pour davantage les réorienter vers leur contact direct avec les patients. En ce qui concerne la vétusté du parc automobile, les autorités sanitaires s’engagent à enclencher des démarches de plaidoyer auprès du ministère des finances en vue du renouvellement des matériels roulants. Le projet d’acquisition de 11 ambulances au profit de différentes formations sanitaires pourrait être le premier dossier à ouvrir à ce sujet.

La dynamisation du circuit de prise en charge des indigents au CNHU et la nécessité pour les cadres d’œuvrer afin que le plan intégré de travail annuel de la période "n+1" soit disponible au plus tard le 31 décembre de l’année "n" sont d’autres réponses apportées aux maux diagnostiqués.

Merci au personnel à la tâche

Cette assise du comité de direction élargi aux cadres a aussi été une occasion pour évaluer les performances du premier trimestre 2015. Selon le Ministre de la Santé, les trois premiers mois de l’année ont été bouleversés par la paralysie du secteur. Elle a saisi l’occasion pour adresser toute sa gratitude au personnel qui malgré la grève, est resté à la tâche. Grâce à cet élan de patriotisme de ces travailleurs, il est possible aujourd’hui à en croire le Ministre de la Santé, que « le taux d’exécution du budget base- engagement est de 28,44% contre 27,12% en 2014 ». Autres performances enregistrées et énumérées par l’autorité de tutelle sont entre autres la signature, le 26 mars 2015, du compact intermédiaire avec les Partenaires Techniques et Financiers ; la finalisation de la stratégie nationale de financement de la santé en vue de la couverture sanitaire universelle ; la construction et l’équipement des hôpitaux de zone de Djidja, Covè et Djougou.

Mais pour obtenir des résultats plus nobles, le Professeur Dorothée Akoko KINDE-Gazard, a exhorté les siens à une introspection permanente autour des trois questions suivantes : « Quelle est la valeur ajoutée que nos interventions ont apporté au bien-être des 10 millions de Béninois ? Nos malades sont –ils satisfaits de nos prestations ? Nos agents de santé sont-ils effectivement, en temps opportun, dans les bonnes règles de l’art et en parfaite harmonie avec notre serment au chevet des malades ? »

Avant de lever la séance, les différents membres du comité de direction élargi ont passé en revue d’autres sujets, tels l’évaluation de la lutte contre le paludisme ; l’examen des observations de la Chambre des comptes sur les rapports de performance 2012-2013 ; la nécessité d’élaborer les états financiers dans les hôpitaux publics.

 
Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj