BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Mise en œuvre du Programme accord santé développement : la médicalisation des zones rurales, une réalité sous Kindé Gazard

Le Ministre de la Santé, les cadres du ministère, les partenaires techniques et financiers du secteur de la santé se sont retrouvés dans a salle de conférence du ministère. Cette réunion de restitution qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Co développement a permis aux participants de connaitre l’utilité de la santé communautaire. C’était le mardi 10 février 2015.

JPEG - 60.8 ko

Travaux de restitution de l’évaluation de la composante médicalisation des zones rurales déshéritées du nord Bénin et le renforcement et extension du programme d’installation de médecins généralistes communautaires en zone rurales dans le nord Bénin. C’est l’activité qui a mobilisé les directeurs techniques du ministère de la santé, les partenaires techniques et financiers du secteur de la santé, sous la présidence effective de Madame Dorothée Akoko KINDE GAZRAD.

Cet atelier de restitution a donné son verdict. L’importance de la médecine généraliste communautaire n’est plus à démontrer.

JPEG - 36.9 ko

Les travaux de cette réunion, faut-il le rappeler, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Programme accord santé développement solidaire (Pasds). Il a été crée suite à la signature d’un accord en novembre 2007 entre le Bénin et la France sur les flux migratoires incluant des actions bilatérales de développement solidaire, en particulier dans le domaine de la santé. Appelé encore projet de Co développement, sa validation le 26 juin 2008 a consacré huit composantes dont l’une dénommée médicalisation des zones rurales déshéritées a pour but de fixer les jeunes médecins en zones rurales ; améliorer la couverture sanitaire du pays à travers un partenariat public-privé ; favoriser le retour éventuel des Médecins béninois de la diaspora ; créer à l’université de Parakou une filière spécialité de médecine générale communautaire.

JPEG - 41.8 ko

Expliquant le contexte de ce rendez-vous de techniciens, Madame Dorothée Akoko KINDE GAZARD indique qu’après six ans de mise en œuvre du projet, il est apparu nécessaire pour l’opérateur technique français Santé Sud de s’arrêter pour faire le point des actions menées depuis lors. Ainsi, « cette tâche constitue une étape importante de la composante médicalisation des zones rurales déshéritées », d’après les propos du Ministre de la Santé. Elle souhaite à l’occasion que les cadres du ministère, PTF et les communes bénéficiaires soient outillés pour opérer des choix idoines entrant dans le cadre de la pérennisation de cet important volet de la coopération Franco-Béninoise. « La mission du Ministère de la Santé est d’améliorer l’état de santé de nos populations », selon le Ministre. C’est pour cette raison que les actions entrant dans le cadre de cette mission doivent être suivies et évaluées en vue d’apprécier les performances, identifier et analyser les contre-performances, en tirer des leçons afin d’envisager objectivement les perspectives de poursuite ou de pérennisation des stratégies mise en œuvre.

Edouard Guévart, rapporteur souligne toute l’importance de la médecine communautaire pour le Bénin. Il faut souligner l’ouverture de 29 centres médicaux communautaires, 27 médecins généraliste en activité, 84% des objectifs atteints, 44 médecins généralistes formés de la faculté de médecine de Parakou, 06 médecins guinéens et 01 Tchadien formés, 30% de turn-over, 490.000 personnes couvertes, 35à 40% de la population des communes intéressées couvertes. 

 

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj