BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Lassa, c’est fini au Bénin.

JPEG - 101.6 ko

Le ministre de la santé a rencontré les hommes des médias à son cabinet. C’était jeudi dernier, lors d’une déclaration à la presse. Cette déclaration consacre fondamentalement la fin de l’épidémie de Lassa au Bénin. Dans la salle de conférence du quatrième étage de son cabinet, on pouvait noter la présence des membres de ce cabinet du ministre, du représentant du représentant résident de l’OMS au Bénin et des directeurs techniques et centraux.

« Conformément au règlement sanitaire international, qui recommande l’observance d’une période de deux fois vingt-et-un jours, sans enregistrement de nouveau cas, je déclare ce jour 8 janvier 2015 la fin de l’épidémie de la fièvre de Lassa dans les communes de Tanguiéta et de Cobly ». Ainsi s’exprime le ministre de la santé, madame Dorothée Akoko KINDE GAZARD face à la presse.

A travers cette déclaration, l’autorité ministérielle indique que le Bénin n’a plus de cas de virus de Lassa. Par ailleurs, indique-t-elle, la surveillance a été poursuivie conformément aux recommandations de l’OMS pendant quarante deux jours après le dernier cas probable enregistré le 24 novembre 2014. Il faut souligner que le Bénin a enregistré sa première épidémie de fièvre hémorragique au virus de lassa dans un contexte particulier où l’Afrique de l’Ouest faisait déjà face à l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui sévit notamment en Guinée, en Sierra Léone et au Libéria. Il était question en ce moment pour le Bénin de mettre fin à l’épidémie de la fièvre à virus Lassa et poursuivre la prévention et la préparation de la riposte à une éventuelle importation de cas de maladie à virus Ebola. Le premier cas a été une réussite à l’heure de faire le bilan et le ministre a rappelé les multiples efforts et interventions menées dans la gestion de cette crise qui a coûté la vie à neuf citoyens. Notamment, on peut citer la mise en place d’un comité local de crise sanitaire à Tanguiéta à l’instar de celui du niveau central, le renforcement de l’équipe locale par une équipe mixte ministère de la santé OMS et CDC- Atlanta, l’identification d’une unité d’isolement temporaire au sein de l’hôpital Saint jean de Dieu de Tanguiéta et d’une unité de traitement de la fièvre de Lassa au niveau du Centre de santé de la commune de Tanguiéta, la mobilisation sociale et la communication sur la fièvre Lassa à travers les médias de proximité, le porte-à-porte et la sensibilisation grand-public dans les lieux de regroupement des communes de Tanguiéta et Cobly, la coordination quotidienne tripartite (Ministère de la Santé, OMS et UNICEF) des interventions depuis Cotonou, la recherche active des cas dans la communauté et des personnes ayant eu contact avec les patients identifiés…

Au nom du chef de l’Etat, le ministre de la santé a présenté ses condoléances aux familles éplorées. Elle a également profité de l’occasion pour dire toute sa gratitude à l’endroit de l’OMS, l’UNICEF, CDC, USAID, le gouvernement de la République Populaire de Chine, tous les partenaires qui ont apporté leur appui dans la riposte contre cette épidémie, de même que les autorités politico-administratives, les chefs religieux, les relais communautaires et les personnels de santé.

Appel à l’observance des règles d’hygiène.

Le ministre a rappelé à toute la population que la fin de l’épidémie ne signifie pas qu’il faut baisser la garde face aux fièvres hémorragiques virales en général et à la maladie à virus Ebola en particulier.

Selon ses dires, le Bénin est sous la menace des cas d’importation de la maladie à virus Ebola qui sévit dans la sous-région Ouest-Africaine. Se laver les mains à l’eau et au savon, éviter de toucher ou de consommer les animaux sauvages sont des règles à l’endroit de la population. Le personnel de santé doit en ce qui le concerne, observer des mesures universelles d’hygiène hospitalière et de contrôle de l’infection a indiqué Mme Dorothée Akoko KINDE-GAZARD.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj