BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Restitution des usages de la télémédecine au Bénin.

JPEG - 83.3 ko

Le ministre de la Santé, très actif sur le contenu des expériences partagées.

Généraliser dans tous les hôpitaux du Bénin, la possibilité de soigner un malade d’un centre de santé peu équipé en s’appuyant sur un autre qui est mieux équiper, en ayant pour socle la technologie, c’est l’ambition qui a réuni, hier, à Cotonou, les acteurs de la télémédecine, venus partager leurs expériences.

Trois projets pilotes, à savoir, la télé-cardiologie, la télé-radiologie et la télé-hématocytologie, qui sont des composantes de la télémédecine, sont en passe d’être pérennisés.

JPEG - 90.2 ko

C’est en tout cas, le vœu qu’a formulé le professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, Ministre de la Santé, en ouvrant, hier lundi 15 décembre, à Cotonou, les travaux de restitution des usages de la télémédecine au Bénin. « Nous devons définir les stratégies de pérennisation de la télémédecine au Bénin », a-t-elle suggéré, aux directeurs de centres hospitaliers, cadres du ministère de la santé et membres du Comité national de la télémédecine, qui doivent, au terme de leurs travaux, statuer sur la nécessité de poursuivre les projets.

Pour information, depuis septembre 2013, les examens de cardiologie (les électro-cardiogrammes : ECG) de l’hôpital de zone de Lokossa sont transmis et interprétés à l’hôpital de la mère et de l’enfant, via la magie de la technologie, sans que le patient ne soit déplacé. C’est la télé-cardiologie.

De la même manière, les examens de radiologie, des patients de Kandi, sont transmis et interprétés, pour un deuxième avis, à l’hôpital de Parakou, toujours par le biais de la technologie. Ce qui est appelé la télé-radiologie.

Des sangs prélevés au CNHU, pour certains examens, sont transférés et interprétés, par le truchement de la technologie, en Europe pour recueillir leur expertise afin d’assurer une bonne prise en charge des lymphomes et autres hémopathies malignes. Les spécialistes parlent de la télé-hématocytologie.

JPEG - 105.1 ko

Ces expériences, qui ont connu diverses fortunes, vont certainement se poursuivre pour permettre à tous les malades en situation d’isolement de bénéficier des soins de santé de qualité.

Ceci est d’autant plus vrai que sont mis en place à l’hôpital de Kandi et celui de la mère et de l’enfant, un système d’information hospitalier qui est un dispositif de la télémédecine permettant de démontrer l’intérêt d’une chaîne continue de production et de gestion des données médicales.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj