BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Riposte efficace contre la maladie à virus Ebola.

Bientôt des pairs éducateurs pour renforcer la sensibilisation au niveau des frontières terrestres.

Au moins 10 000 voyageurs, le long des frontières du Bénin, du Nigeria et du Togo seront informés, par les pairs éducateurs, sur les mesures de prévention contre la maladie à virus Ebola. En attendant de lancer ces pairs éducateurs sur le terrain, l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos, a procédé, du 25 au 26 août, à Cotonou, à la première phase de formation de son personnel, exerçant au niveau des frontières.

JPEG - 117.7 ko

120 agents et pairs éducateurs seront investis les jours à venir de la mission d’aider la population à « prévenir que de chercher à guérir » la maladie à virus Ebola. Dans la perspective d’outiller ces pairs éducateurs à cette tâche, l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL), sur appui de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a d’abord formé, du 25 au 26 août, à Cotonou, 15 de ses cadres, en service au niveau des frontières du Togo, Bénin et Nigeria, sur les manifestations et les précautions à prendre, face au virus Ebola. Ces derniers, comme le souligne Idrissa Koné, secrétaire exécutif de l’OCAL, se chargeront de « former les infirmiers des unités d’information (…) et les pairs éducateurs aux frontières et suivre les interventions et alerter à temps les autorités sanitaires (…) ».

La finalité de ce dispositif, décrit-il, est d’arriver à « informer au moins 10 000 usagers et voyageurs sur les modes de transmission de la maladie, les mesures de prévention, la conduite à tenir lorsqu’une personne de son entourage ou soi-même présente des signes suspects ». En outre, il s’agira pour les pairs éducateurs, qui seront initiés à la riposte efficace contre la maladie à virus Ebola, de distribuer 10 000 dépliants sur la maladie aux usagers des frontières de Sèmè-Kraké, Hillacondji-Sanveecondji. Dans le même temps, ils seront à même de détecter les cas suspects parmi les usagers des différentes frontières.

JPEG - 88.8 ko

L’OCAL n’est pas un néophyte dans cette stratégie d’action. En effet, le lundi 25 août dernier, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de cette séance de formation, au Chant d’oiseau, le professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, ministre de la Santé du Bénin, a rappelé les actions de l’OCAL, le long des frontières de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigeria, pour une riposte efficace contre le VIH/SIDA. Ces actions ont contribué, a argumenté le Ministre de la Santé, à faire baisser le taux de prévalence à VIH/SIDA dans le pays à 1,2%. C’est pourquoi, elle ne doute pas un instant du succès de l’opération. Elle a donc profité lancer cet appel à tous : « Mutualisons tous les efforts pour booster hors du Continent, cette maladie qui dévaste nos populations ».

« Si des mesures appropriées sont prises dans cette phase pré-épidémique, on se donne des chances d’être prêt si l’indésirable devait subvenir », encourage docteur Youssouf Gamatié, représentant résident de l’OMS au Bénin.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj