BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Le ministère de la Santé crée le cadre de collaboration entre médecins et tradi- thérapeutes .

Mariage entre la médecine moderne et celle traditionnelle.

Des bureaux de tradi-thérapeutes existent sur tout le territoire national pour favoriser l’exploitation des recherches de la médecine traditionnelle par la médecine moderne. Ce pas posé, en vue de l’amélioration des conditions sanitaires des populations, a été possible grâce aux services compétents du ministère de la Santé, qui ont assisté, le mercredi 16 juillet dernier, à Cotonou, à l’élection des membres devant piloter les opérations avec l’Etat central.

JPEG - 53 ko

Neuf tradi-thérapeutes, élus par leurs pairs, au plan national, le mercredi 16 juillet dernier, dans la salle de conférence du ministère de la Santé, pour être les pionniers d’un trait d’union entre les acquis de la médecine moderne et les recherches de la médecine traditionnelle. Voilà, ce qu’a réussi par faire le ministère de la Santé, à travers l’élection, des membres du Bureau exécutif national de l’Association nationale des praticiens de la médecine traditionnelle du Bénin (ANAPRAMETRAB). Mais, avant d’en arriver à cette étape, a expliqué Orou Yorou Chabi Bagou, directeur national de la santé publique, il a été organisé une tournée de sensibilisation démarrée courant mai 2013. A sa suite, au niveau des quartiers ou villages, dans les arrondissements puis au niveau de chaque département, est implanté un bureau des tradi-thérapeutes, à même de servir, à la base, de courroie entre la médecine traditionnelle et celle moderne.

JPEG - 55.6 ko

L’objectif ainsi concrétisé, sous le régime du président de la République, Thomas Boni YAYI, a été caressé depuis 1986, a rappelé le professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, ministre de la Santé. C’est pourquoi, elle a saisi l’opportunité pour lancer un appel aux camps qui ne se retrouveraient pas au sein des différents bureaux. La vraie finalité, leur a-t-elle adressé, ce n’est pas la victoire d’un groupe sur un autre. Ce n’est pas, non plus, le fait de siéger dans un bureau. Mais, a-t-elle étayé, c’est de s’associer à une mission pour relever les différents défis. L’un de ces défis se trouve être la réussite de l’alliage entre la pharmacopée et la science médicinale. Un pas qu’a franchi la Chine, a illustré le Ministre de la Santé. En effet, a-t-elle poursuivi, la plupart des médicaments de lutte contre le paludisme proviennent de cette symbiose entre la médecine traditionnelle chinoise et celle moderne. Un rêve qu’elle est convaincue que le Bénin peut réaliser à travers le fonctionnement adéquat des structures mises en place. Car, a-t-elle matérialisé, « par nos plantes, nous pouvons traiter beaucoup de maladies ».

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj