BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > REDUCTION DU TAUX DE MORTALITE INFANTILE AU BENIN.

Dorothée KINDE GAZARD et le Sénateur américain Johnny ISAKSON échangent sur la question.

JPEG - 105.9 ko

La Ministre de la santé, Dorothée KINDE GAZARD, a eu, jeudi 20 mars 2014, une séance de travail avec le Sénateur américain Johnny ISAKSON. La réduction du taux de mortalité infantile était au cœur des échanges qui se sont déroulés à la salle de réunion dudit Ministère.

Ce qui préoccupe fondamentalement la Ministre de la santé et son hôte, c’est bien évidemment de faire en sorte que chaque enfant ait droit à des soins de santé de qualité. Dans ce sens, les deux personnalités s’engagent à fédérer leurs énergies pour réduire à zéro pour mille le taux de mortalité infantile d’ici à 2025. Pour atteindre cet objectif, la Ministre de la santé, Dorothée KINDE GAZARD, a proposé un éventail de stratégies dont l’investissement dans la santé de reproduction des adolescents et des mères, dans l’amélioration de la nutrition des enfants. C’est dans cette même perspective qu’elle a également plaidé pour l’appui de l’Etat américain aux actions du gouvernement béninois en vue du relèvement du taux de prévalence en planification familiale. Lequel taux tourne actuellement autour de 10% a-t-elle confié lors de son intervention. L’autre mécanisme à prendre en compte pour la réduction du taux de mortalité infantile est, sans aucun doute, la couverture universelle des risques de maladie.

JPEG - 78.3 ko

A cet effet, la Ministre de la santé soutient que le gouvernement du président Boni YAYI a déjà enclenché la phase opérationnelle du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU).

Cependant, l’Etat béninois doit redoubler d’effort afin d’atteindre l’objectif zéro pour mille en ce qui concerne le taux de mortalité infantile d’ici une décennie. Ce taux, selon des données des enquêtes démographiques et de santé, est passé de 166 pour mille en 1996 à 70 pour mille en 2011. Ces avancées sont obtenues grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé dont l’USAID, l’organe par lequel les Américains interviennent dans le secteur de la santé.

JPEG - 86.5 ko

Et le sénateur américain Johnny ISAKSON, tout en réitérant l’accompagnement des Etats-Unis d’Amérique, a souhaité que les autorités poursuivent les actions agressives pour réduire considérablement le taux de mortalité des enfants. Les priorités de l’USAID au Bénin sont entre autres la distribution de moustiquaires imprégnées, la planification familiale et la lutte contre le VIH et le SIDA. D’ailleurs, il faut noter que de 2012 à 2014, les partenaires américains ont investi plus de 8 milliards de francs Cfa dans le secteur de la santé au Bénin. Aussi est-il important de préciser que ces ressources financières ont servi à la prise en charge du paludisme, au traitement préventif intermittent, à la prise en charge des violences basées sur le genre et à l’amélioration de la qualité des soins avec l’acquisition d’équipements sanitaires en faveur des hôpitaux et centres de santé. Dans son intervention, le Sénateur américain n’a pas manqué de rendre hommage à la Ministre de la santé : « Sous votre impulsion, le Bénin a pu réduire son taux de mortalité de 44% environ. Ceci a été possible grâce à votre programme agressif. Ce leadership est un exemple pour le monde entier », a-t-il fait savoir.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj