BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Séance de travail entre le Ministère de la Santé et les jeunes pharmaciens : KINDE-GAZARD réaffirme sa détermination à faire respecter scrupuleusement les textes en vigueur
JPEG - 72 ko

Dans la matinée du jeudi 24 janvier 2014, a eu lieu au ministère de la santé une importante séance de travail entre ledit Ministère et les jeunes pharmaciens requérants d’officines en attente d’installation. Etaient présents, entre autres le Directeur Adjoint de Cabinet, le Directeur de la pharmacie et son adjoint et l’ancien directeur de la CAME. Occasion pour Madame la ministre, de réaffirmer tout son engagement à faire respecter sans complaisance aucune, les textes en vigueur dans le sous-secteur de la pharmacie et à lutter implacablement contre les faux médicaments.

 

La loi régissant l’exercice en clientèle privée de la profession médicale et paramédicale, renferme quelques imperfections reconnaît volontiers d’entrée, la Ministre Dorothée Akoko KINDE-GAZARD. Cependant, prévient la ministre de la santé, il est malsain que d’aucuns veuillent s’engouffrer dans cette brèche qu’ouvre cette imprécision parcellaire des textes, afin de tourner dos à ce qui est traditionnellement fait dans le domaine. C’est pourquoi à la faveur de cette séance de travail qu’elle a eue avec les jeunes pharmaciens, elle a réaffirmé toute sa

JPEG - 59.9 ko

détermination à mettre à jour les textes afin que la guerre des ordres n’ait lieu. Pour la ministre de la santé, point n’est question de rappeler que la fourniture de médicaments aux populations est capitale et revêt un caractère extrêmement sensible. D’où selon elle, aucun travestissement de la lecture des textes ne doit être toléré. « Les médicaments prennent la plus grande part des dépenses de santé des ménages au Bénin. Il faut alors freiner et éradiquer totalement la vente des médicaments de rue. En cela, l’appel de Cotonou est déjà un grand pas et le Bénin n’aura pas d’excuses s’il venait à faillir quant à la fourniture de médicaments de qualité à ses populations », a martelé Akoko KINDE-GAZARD. En 2013, plus de vingt mille tonnes de faux médicaments ont été saisis et détruits par la direction des pharmacies, du médicament et des explorations diagnostiques(DPMED), a-t-elle souligné avant d’inviter les uns et les autres à plus d’abnégation pour une moralisation accrue du sous secteur.

 

JPEG - 61.6 ko

Saisissant la balle au bond, Rémi AHOLOUKPE, président du collectif des jeunes requérants d’officine de pharmacie a reconnu à sa juste valeur, tout le sens de l’engagement de la ministre de la santé pour un assainissement efficient du monde de la commercialisation des médicaments en République du Bénin. Il l’invite au nom de tous les membres du collectif, à ne pas fléchir et à mener à terme la lutte engagée contre le business de faux médicaments et ceci pour le plus grand bien des consommateurs béninois. Pour Rémi AHOLOUKPE, la cause que défend la ministre de la santé est noble et le soutien de son collectif lui est entièrement garanti.

 

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj