BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Définition des priorités et responsabilisation des Etats : deux défis majeurs de la santé mondiale après 2015
JPEG - 94.2 ko

Le Ministre de la Santé, le Professeur Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, a participé à Lilongwe au Malawi, les 28 et 29 juin 2013, à une réunion internationale sur les « Défis stratégiques pour le sida et la santé mondiale ». Cette rencontre co-organisée par l’ONUSIDA et la célèbre revue de médecine générale The Lancet était conjointement présidée par Son Excellence Joyce BANDA, Présidente la République du Malawi et Peter PIOT, ancien Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies.

Dans la perspective d’après 2015, Son Excellence Joyce BANDA, Présidente de la République du Malawi a pris l’initiative de cette rencontre afin que les leaders des pays en développement, les personnalités du monde des finances et de l’environnement, les jeunes ainsi que les personnes vivant avec le VIH, réfléchissent aux défis liés à la santé en général et au SIDA en particulier. Cette réunion a été l’occasion pour les commissaires de répondre à trois questions fondamentales : comment faire pour en finir avec le sida ? Comment modifier l’approche mondiale de la santé, au regard de l’expérience de la riposte au sida et comment moderniser l’architecture de la riposte nationale et mondiale pour aller vers plus d’équité, plus d’efficacité et de durabilité ? Ces différentes interrogations ont permis aux participants de discuter de la réorientation des ressources mondiales et intérieures en faveur de la santé, la redistribution des opportunités par le biais des droits, de l’égalité des sexes et de l’attention aux jeunes pour faire face à la riposte mondiale au sida. Dans cette perspective, il faudra trouver les mécanismes pour que « la santé mondiale se transforme en un mouvement éclairé et influent » susceptible de « favoriser la demande des plus démunis en faveur de services et privilégier les systèmes qui visent la définition des priorités et la responsabilisation ». Cette vision implique que désormais, la santé mondiale soit envisagée avec les questions de sécurité sociale, d’accès à l’emploi, de changement de comportements néfastes à la santé d’une manière générale, et particulièrement vis-à-vis de l’environnement. C’est pourquoi, au terme de cette réunion, les participants ont élaboré une feuille de route de haut niveau qui va se dérouler tout au long de l’année en cours et en 2014. La prochaine rencontre aura lieu au mois de février 2014 au Brésil sur invitation du Président Lulu da Silva. Notons qu’une vingtaine de commissaires parmi lesquels les anciens Présidents Luis Inacio Lula da Silva du Brésil, Festus Mogae du Botswana, les premières dames Jeannette Kagamé du Rwanda, Sylvia Bongo Odimba du Gabon, Michel Sidibé, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Mark Dybul, Directeur Exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Agnès Soucat de la Banque Africaine de Développement, dix-sept autres représentants de commissaires ainsi que des personnalités et activistes ont pris part à la rencontre.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj