BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Clôture du cours présentiel SURVEA : 25 stagiaires de la République Démocratique du Congo reçoivent leurs attestations

Au terme de trois (03) semaines de cours présentiel, les participants de l’édition spéciale du cours SURVEA ont reçu, le vendredi 29 mars 2013, à l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP) de Ouidah, leur certificat de fin de formation. C’était au cours d’une cérémonie fort simple qui a réuni le Ministre de la Santé du Bénin, le Professeur Dorothée KINDE-GAZARD, le représentant du Ministre de la Santé de la République Démocratique du Congo, le Dr Benoît KEBELA ILUNGA et la représentante du Directeur général de l’Afrique francophone de l’Ouest et du Centre de GSK, Mme Marie-José ANGUIBI-POKOU.

Reece Hermine ADANWENON

 

Renforcer la capacité des professionnels de santé publique d’Afrique en épidémiologie d’intervention notamment en surveillance, investigation épidémiologique et riposte dans le contexte du nouveau règlement sanitaire international. Tel est l’objectif du cours SURVEA organisée par l’Agence de Médecine Préventive (AMP).

Formation mixte en épidémiologie d’intervention en Afrique, le cours présentiel SURVEA s’est déroulé du 4 au 22 mars 2013 à l’IRSP de Ouidah et a enregistré la participation de 25 stagiaires (médecins, vétérinaires, pharmaciens, infirmiers et ingénieurs sanitaires) originaires de la République Démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole des stagiaires, José Bienvenu IKULU, n’a manqué, au nom de ces collègues, de remercier l’AMP et l’IRSP pour avoir mis à leur disposition tous les outils nécessaires à la réussite du cours. A l’en croire, cette formation a permis de renforcer leur capacité en matière de prise en charge des épidémies et de surveillance épidémiologique.

De façon spécifique, les stagiaires pourront désormais mieux investiguer, définir, organiser et évaluer des systèmes de surveillance épidémiologique. Ils pourront également :

  • réaliser des enquêtes de terrain sur un problème de santé ;
  • prendre des décisions sur la base des données chiffrées ;
  • communiquer efficacement des informations de santé publique et utiliser de manière courante un logiciel de traitement et d’analyse épidémiologique.

Le représentant du Ministre congolais de la Santé, Benoît KEBELA ILUNGA a, pour sa part, souligné la particularité de la méthodologie utilisée pour dispenser les cours. Il s’agit des exposés de discussions et des méthodes pédagogiques actives (études de cas, échange d’expériences, exercices pratiques, ateliers, enquêtes de terrain, mise en situation multimédia) sans oublier la formation à distance qui se déroulera courant avril/mai 2013.
Pour le Professeur Dorothée A. KINDE-GAZARD l’un des maillons importants du secteur de la santé est la ressource humaine qualifiée. Aussi, a-t-elle félicité l’AMP, la société GlaxoSmithKline (GSK) pour avoir octroyé une subvention philanthropique aux stagiaires et aux formateurs, tous des experts internationaux venus du Bénin, du Burkina-Faso et du Sénégal.

JPEG - 53.3 ko
Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj