BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > 7ème Session du Comité National de Lutte Contre le Sida : Boni Yayi donne le signal fort pour ‘’un Bénin sans Sida’’
JPEG - 80.2 ko

Le chef de l’Etat, chef du Gouvernement a présidé pour la première fois dans l’histoire la 7ème Session du Comité National de Lutte Contre le Sida. Déterminer à donner une nouvelle impulsion à la lutte contre le Vih-Sida en Afrique en général, et au Bénin en Particulier, le docteur Boni Yayi a procédé le mardi 23 octobre 2012, dans la salle bleue du Palais des Congrès de Cotonou, à l’ouverture de la 7ème Session du Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) et au lancement du Plan Stratégique National de Lutte contre le Sida 2012-2016.

Reece Hermine ADANWENON

« Au cours de cet évènement à double portée historique, je m’engage publiquement et j’engage mon gouvernement à poursuivre résolument, la noble et exaltante mission de construction nationale, à préserver, quoi qu’il en coûte, la santé et la paix des laborieuses populations de nos villes et de nos campagnes surtout celles des couches juvéniles dont l’équilibre physique, psychique et mental conditionne largement le développement de notre pays ». Ainsi s’exprimait le Docteur Thomas Boni Yayi à l’ouverture de la 7ème session du Comité National de Lutte contre le Sida.

JPEG - 94.8 ko

Une cérémonie qui a enregistré la participation du Directeur régional de l’équipe d’appui régional de l’Onusida pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, représentant le Directeur exécutif de l’institution pour l’occasion et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). En décidant de présider les travaux au cours de cette session, le Chef de l’Etat entend prendre le taureau par les cornes et faire du Bénin, ‘’un pays sans SIDA’’.

JPEG - 72.4 ko

Cette session, a donc tenue toutes les promesses. Après avoir prêté une oreille attentive aux différentes communications exposées lors de cette session, Boni Yayi a, une fois encore, touché du doigt les réels problèmes qui freinent les élans de la lutte contre le Sida. Le président du Comité National de Lutte contre le Sida a donc pris plusieurs engagements devant les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) tels que l’accroissement des ressources financières nécessaire à la lutte contre le Sida, l’ allègement des procédures d’acquisition des Anti retro viraux (ARV) et le rattachement du Comité national de Lutte contre le Sida à la Présidence de la République.

Pour Boni Yayi, il était donc nécessaire de disposer d’un nouveau Plan Stratégique National pour la période 2012-2016 afin de répondre à l’objectif : « zéro nouvelles infection à vih, zéro discrimination et zéro décès lié au Sida » et de poursuivre les efforts en cours pour l’atteinte de l’Objectif 6 des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d’ici à 2015. A ce propos, le chef de l’Etat a pris l’engagement d’œuvrer pour la mobilisation des ressources afin de disposer d’une allocation budgétaire suffisante et adaptée. Il a également exhorté tous les acteurs à plusieurs niveaux à se conformer aux orientations contenues dans le Plan Stratégique National.

JPEG - 54.8 ko

Pour le Directeur Régional de l’équipe d’appui régional de l’Onusida pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, le docteur Mamadou Diallo, cette session a permis non seulement de présenter publiquement les actions et acquis mais aussi de révéler les obstacles à la lutte contre le Vih au Bénin. A l’en croire, il y a eu des progrès remarquables dans la lutte contre le Vih-Sida puisque le taux de prévalence tourne autour de 1,2% depuis 2002. Aussi, invite-t-il les acteurs impliqués dans la lutte à redoubler d’ardeur afin de ne pas dormir sur leurs lauriers car, l’ennemi qui est combattu à plusieurs facettes, a-t-il indiqué.

Pour sa part, le Professeur Dorothée Kindé Gazard, ministre de la santé, dira que le renforcement des campagnes de prévention, l’intensification des soins et traitements, la réduction de la stigmatisation et de la discrimination ont permis à notre pays, d’assurer aux Personnes vivant avec le Vih-Sida une perspective de vie et une participation à l’œuvre collective d’édifice du Bénin. Après avoir présenté la situation de l’épidémie et la réponse nationale que le Bénin apporte, le ministre de la santé a soulevé quelques dysfonctionnements qui entravent la bonne lutte contre le fléau mondial que constitue le Sida.

JPEG - 80.2 ko

En effet, dans sa communication intitulée « Présentation de la lutte contre le Vih-Sida au Bénin, le professeur Dorothée Kindé Gazard a souligné que de nombreux défis restent à relever notamment en matière d’appui institutionnel aux personnes infectées et affectées, de disponibilité permanente des Anti retro viraux sur les sites de prise en charge, les dépistages volontaires, la Prise en charge de la Transmission Mère à l’Enfant (PTME), le respect du Three Ones : une seul instance de coordination, un seul cadre d’action dans lequel doivent s’inscrivent toutes les interventions, un système unique de suivi-évaluation.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj