BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > 5ème édition de la Journée Mondiale du Lavage des mains à l’eau et au savon : Promouvoir le lavage des mains chez les enfants et réduire de 47% l’incidence diarrhéique

2012, Année du lavage des mains ! Décrétée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) cette année est centralisée sur plusieurs activités, notamment la réalisation des actions de communication, l’organisation de divers concours pour les écoles afin de stimuler ces structures à créer des moyens autonomes de lavage des mains et à encourager cette pratique, les concours entre formations sanitaires pour encourager la pratique du lavage des mains. A l’instar des pays du monde entier, le Bénin mène des actions en vue de promouvoir ce geste simple mais salvateur que constitue le lavage des mains à l’eau et au savon. En témoigne la grande mobilisation observée au Stade de l’Amitié de Kouhounou le lundi 15 Octobre 2012.

Reece Hermine ADANWENON

Dans le cadre des nombreuses actions entreprises par le gouvernement du docteur Boni Yayi pour promouvoir le lavage des mains à l’eau et au savon, le Bénin a commémoré la 5ème édition de la Journée Mondiale du Lavage des Mains à l’Eau et au Savon.

L’esplanade du Stade de l’amitié de Cotonou a accueilli cette manifestation marquée par une forte mobilisation des élèves et écoliers.

JPEG - 56.2 ko

Ceci, pour se conformer au thème retenu pour cette célébration à savoir : « Aider plus d’enfants à atteindre leur cinquième anniversaire ». Ainsi, la célébration de cette journée a été l’occasion de rappeler l’importance de ce geste pour la santé, notamment chez les

JPEG - 75.8 ko

enfants, en sensibilisant toute la population béninoise sur les bienfaits du lavage des mains au savon avant et après les moments critiques afin de les encourager à l’adopter au quotidien. Les enfants ont donc été spécialement choisis pour véhiculer ce message de sensibilisation à l’hygiène afin d’instaurer ce réflexe simple de se laver les mains avec du savon aussi bien chez les touts petits que chez les adultes. Le préfet de l’Atlantique et du Littoral,

JPEG - 42.1 ko

Placide Azandé, a déploré le fait qu’en dépit des efforts déployés ces dernières années par le gouvernement béninois dans le secteur de la santé, les populations des villes et campagnes notamment les enfants de 0 à 5 ans continuent de payer de lourds tributs aux différentes infections qui les accablent. A l’en croire, dans la vie quotidienne, la pratique de l’hygiène des mains participe à prévenir la transmission manu portée des germes responsables des maladies infectieuses.

JPEG - 51.8 ko

Le docteur José BIEY NSIARI MUZEYI, chargé du bureau de l’Oms a pour sa part, insister sur l’ampleur des dégâts causés par le non respect des règles d’hygiène et d’assainissement. Selon ces propos, 22 millions de jours de classe sont perdus chaque année dans le monde à cause des rhumes, des diarrhées et autres maladies contagieuses. Se référant à l’Enquête démographique de la santé (EDS 2006), le docteur José BIEY NSIARI MUZEYI, a souligné qu’au Bénin, seuls 28% des mères se lavent régulièrement les mains avant de manger et dans certains départements du pays, ce taux ne dépasse pas 1%.
Trente seconde pour se laver les mains, des milliers de vie sauvée !!!

« Pour diminuer la transmission de ces infections, il est donc nécessaire d’expliquer aux enfants l’importance de cette pratique et de leur apprendre à se laver les mains au savon dès le

JPEG - 68.6 ko

jeune âge », a ajouté le professeur Dorothée Akoko Kindé Gazard qui a procédé au lancement de ladite célébration. Expliquant les nombreux problèmes qu’engendrent la non pratique de cette notion d’hygiène, Dorothée Kindé Gazard a précisé que Le rapport inter-agence des Nations Unies sur la mortalité infantile publié en 2012 a révélé que dans le monde, environ 6,9 millions d’enfants meurent chaque année pour causes de diarrhée et de la pneumonie surtout les enfants avant l’âge de cinq ans. A l’en croire, en 2006, le taux de mortalité infanto-juvénile est estimé à près de 125 pour mille contre une moyenne de 174 pour mille en Afrique. Par ailleurs, d’après les dernières statistiques collectées sur les mères dont le dernier-né de moins de cinq ans vit avec elle, seulement 27,7% ont des pratiques de lavage des mains adéquates. Pour la ministre de la santé, ce taux cache des disparités importantes, il est de 1% pour l’Atacora et de 48,9% pour le Mono. Ce qui n’est pas encore satisfaisant. Ainsi, le Bénin se retrouve parmi les pays africains les plus touchés par le phénomène. Au titre des causes de ce taux élevé de mortalité infanto-juvénile, sont citées les maladies diarrhéiques liées aux mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement.

JPEG - 46 ko

Dorothée Kindé Gazard a signifié que ces maladies sont pourtant parfaitement évitables rien que par un simple geste à savoir le lavage des mains à l’eau et au savon aux moments critiques, notamment : après défécation, avant de donner à manger à l’enfant, avant de manger et après avoir nettoyé les selles de bébé. « Le lavage des mains est un geste simple mais salvateur, car Il est prouvé que son application lors des moments critiques pourrait réduire de 47% l’incidence diarrhéique », a-t-elle laissé entendre. Soulignons que le Docteur José BIEY NSIARI MUZEYI, chargé du bureau de l’Oms a saisit l’occasion pour apprendre aux enfants très enthousiasmé à l’occasion les séquences à observer pour bien se laver les mains. Pour lui, ses séquences résumés en six étapes dure en moyenne une trentaine de seconde et se déroule comme suit : a) se mouiller les mains avec de l’eau ; b) prendre du savon ; c) faire mousser le savon ; d) frotter les mains pendant 10-15 secondes ; e) rincer les mains à l’eau propre pendant 15 secondes et f) assécher les mains avec un linge propre.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj