BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Pose de la première pierre du nouveau siège de la CAME : 10 mois et le nouveau bâtiment sera érigé
JPEG - 24.6 ko

Le lundi 08 Octobre 2012, le ministre de la santé le professeur Dorothée Kindé Gazard a procédé à la pose de la première pierre sur le site devant accueillir les nouveaux bureaux et magasins de la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels et Consommables Médicaux (CAME). Cette cérémonie marque non seulement le démarrage du vaste programme de rénovation et de réhabilitation du cadre physique de la CAME mais constitue aussi une étape majeure dans les réformes initiées depuis quelques années pour améliorer les performances de ladite structure.

JPEG - 24.1 ko

Reece Hermine ADANWENON

Après 20 années d’existence la Centrale d’Achat de Médicaments Essentiels et Consommables médicaux (CAME) s’offre un nouveau cadre de travail. Ce rêve longtemps nourrit par les

JPEG - 23.4 ko

responsables de la structure vient ainsi de prendre corps. Le bâtiment devant abriter les nouveaux bureaux sont attendus pour le mois d’Août 2013 après cette cérémonie de pose de pierre, a annoncé le Dr Kokou AFOGBE directeur général de la CAME.

Cette pose de pierre à en croire le Président du

JPEG - 17.3 ko

Comité de Gestion de la Came le Dr Alfred Quenum est, à rapporter à nos cultures traditionnelles et représente un acte de foi [dè xi xo] dans le sens d’une marque de confiance et d’espérance que la construction qu’elle initie sera bien conduite à son terme. « En tout état de cause cette cérémonie est en elle-même un acte d’engagement de tous les acteurs internes et externes à la CAME, à instaurer de manière optimale de Bonnes Pratiques de Stockage pour l’atteinte de notre objectif fondamental : le bon médicament, au prix abordable et au bon endroit », dira le président du Coges.

D’une superficie de 1ha3a27ca , cet espace situé au quartier Enagnon à Cotonou abritera un bloc administratif de type R+2 pour les bureaux administratifs et les locaux techniques ; 4 grands magasins pour un volume total de stockage de 27500 M3, des aménagements techniques pour la viabilisation et l’assainissement du cadre. En effet, durant ces vingt dernières années, la CAME a vu l’effectif de son personnel passé de 9 agents en 1991 à 93 en 2012 soit un accroissement de 100% et le volume de stockage est passé de 10.000 M3 à 35 000M3(250%). De plus, le chiffre d’affaire est passé de 490 millions FCFA à près de 9 milliards FCFA, soit un accroissement de plus de 1700%. Selon Kokou AFOGBE, pendant cette période de croissance, les aires de stockage disponibles sur le site actuel de la CAME dans l’enceinte du Ministère de la Santé sont restées désespérément statiques, soit environ 15 000 m3. « La CAME a dû, faute de mieux, recourir à des magasins privés pour le stockage de produits pharmaceutiques. Sous forme de bail dans la ville de Cotonou environ 8 magasins d’un volume utile de 20.000 M3 sont détenus par la CAME. Ce qui qui revient à près de 60 millions de F CFA par an », a-t-il laissé entendre.

Ainsi, après plusieurs années de démarches, d’investigations vaines pour obtenir de l’Etat ou acquérir un nouveau domaine, nous avons pu obtenir du Port Autonome de Cotonou à titre de bail, le site qui nous accueille en ce moment pour y délocaliser le siège de la CAME, confie-t-il. Malgré ses performances, la Came connait toujours des difficultés qui l’empêchent de garantir un taux de disponibilité en adéquation avec les besoins réels des populations ; les principales difficultés concernent, entre autres, l’exigüité du domaine actuellement occupé avec une impossibilité d’extension, l’insuffisance d’infrastructures adéquates susceptibles de garantir au personnel de bonnes conditions de travail. Pour régler les problèmes d’insuffisance de son espace qui se posent avec acuité depuis si longtemps, la CAME a entrepris en 2010 une politique d’extension devant aboutir à la construction de nouvelles infrastructures répondant aux normes internationales pharmaceutiques. Au total les investissements sur ce site coûteront plus de
2 milliards de FCFA et le rêve ne s’arrête pas là, a déclaré le docteur Kokou AFOGBE.

Le programme de rénovation concerne également les entrepôts de Parakou et de Natitingou. Ainsi, il est prévu et dès la semaine du 08 octobre 2012 à Parakou des travaux pour un montant de plus de 114 millions de F CFA entièrement financés par le Fonds Mondial et à Natitingou des travaux de plus de 168 millions de F CFA couverts à 95% par le Fonds Mondial. Soit au total près de 2.4 milliards de FCFA financés à 82% par la CAME et à 18% par le Fonds Mondial, a-t-il conclu.

JPEG - 17 ko

A ce propos, le professeur Dorothée Kindé Gazard, n’a pas manqué de remercier le Fonds Mondial qui assure le cofinancement de ce merveilleux projet. Aux Entreprises à qui les travaux ont été confiés, Dorothée Kindé Gazard a demandé de faire preuve de responsabilité afin que les ouvrages qui seront réalisés répondent aux normes prescrites et livrés dans les délais convenus. A cet effet, elle a invité le Comité de Gestion et la Direction de la CAME à veiller rigoureusement et à la tenir informée de toute situation susceptible d’entraver l’exécution correcte des travaux ou de toute défaillance qui pourrait survenir au niveau des entrepreneurs.

Dorothée Kindé Gazard a également remercié le chef de Quartier, les Notables, dignitaires religieux, sages, femme et jeunes du quartier Enagnon, pour avoir accepté d’accueillir ce projet. Aussi, a-t-elle invité les uns et les autres à faciliter et à accompagner l’exécution des travaux en contribuant à la sécurité des biens et des personnes sur le chantier en vue de permettre à la CAME de jouer effectivement le rôle stratégique qui est la sienne dans le dispositif sanitaire de notre pays.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj