BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Transfert du volet Télémédecine du Projet Panafrican Network : le Ministère de la Santé en marche vers une généralisation des usages de la télémédecine au Bénin
JPEG - 56 ko

Le 08 septembre 2011, le chef de l’Etat le Docteur Thomas Boni Yayi, a demandé au ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication de transférer au ministre de la santé le Volet Télémédecine du Projet Panafricain de réseau des services en ligne au CNHU. Ce transfert a donc eu lieu le lundi 27 août 2012 dans la salle de conférence du Ministère de la santé ceci en présence des cadres à divers niveaux des ministères de la Communication et de la Santé.

Reece Hermine ADANWENON

JPEG - 57.2 ko

Permettre au ministère de la santé de s’approprier le volet télémédecine du Projet Panafricain de réseau des services en lignes. Tel est l’objectif visé par le Ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication en procédant à la remise officielle des documents au ministre de la santé le lundi 27 août 2012. Don du gouvernement Indien à l’Union Africaine, le projet « Réseau Panafricain des Services en Ligne ‘’ Panafrican e-Network’’ » est constitué essentiellement de matériels technique. Il permet en effet, de relier le Centre National Hospitalier et Universitaire (Cnhu Hkm) aux hôpitaux d’Afrique et de L’inde dans le but de proposer aux malades des services compétitifs et novateurs.

Pour le ministre de la santé, le professeur Dorothée Akoko Kindé Gazard, atteindre cet objectif, c’est déployer une stratégie de développement de la Télémédecine s’appuyant sur les paramètres tels que : l’amélioration de l’accessibilité de toutes les couches de la populations à des soins de qualité ; une meilleure coordination entre les secteurs sanitaires et médico-social indispensable à la fluidité des parcours de soins ; une prise en compte des besoins et attentes des malades, acteur à part entière de leur santé en facilitant le maintien à domicile des personnes en situation de perte d’autonomie ou souffrant de maladies chroniques ; un développement des échanges entre les formations sanitaires et un recours maîtrisé au système de soins en réduisant les hospitalisations inadéquates et les transports sanitaires inutiles. « L’occasion m’est donnée aujourd’hui de vous dire tout mon engagement dans le développement et la généralisation des usages de la télémédecine pour répondre aux défis de notre système de santé », a-t-elle souligné.

JPEG - 65.4 ko

A sa suite, Gaston-Marc GBAGUIDI, Directeur Adjoint de Cabinet, représentant du Ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication, tout en assurant la connectivité effective des équipements, dira que la projet vise à fournir des services de télé-éducation, de télémédecine et de communications diplomatiques. Ce projet est conduit en maîtrise d’ouvrage délégué depuis l’Inde par la Société Télécommunications Consultant Indien Limited (Tcil). A l’en croire, sa mise en œuvre implique la conception et la fourniture d’équipements, les installations, la formation, les tests et mesures de réception, ainsi que la maintenance du réseau par une assistance technique pendant 5 ans. Installé provisoirement au Cnhu et à l’Université d’Abomey-Calavi, ce projet est transféré dans les locaux plus adapté aux activités de télémédecine, à savoir le service des urgences du Cnhu. A ce propos, il a invité le ministre de la santé à procéder à la nomination du responsable chargé de Coordonner et de conduire les activités de télémédecine afin d’être en liaison étroite avec les partenaires indiens ; de mettre en place une équipe de techniciens en vue d’assurer la prise en charge technique et technologique du réseau ; d’établir une plate forme de communication afin de vulgariser l’exploitation et de faire connaître dans le milieu hospitalier l’existence du centre de télémédecine.

Par ailleurs, le ministre de la santé devrait faire inscrire le projet au Pip 2013 afin de mettre en œuvre les différentes modalités, participé aux réunions statutaires qui se déroulent à Addis Abeba au siège de l’Union Africaine, à New York. Dorothée Kindé Gazard pour sa part, compte sur la détermination et la participation effective du Ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication pour la réussite de ce projet.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj