BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Actualité > Hôpital Saint-Jean de Dieu de Tanguiéta , une unité de néonatologie, un bloc administratif, des salles d’hospitalisation et du personnel inaugurés

D’un coût global de Trois cent soixante sept millions trois cent seize mille neuf cent huit (367.316.908) Fcfa, ces infrastructures sanitaires dont a bénéficié l’hôpital saint Jean de Dieu a été Financé par la Fondation Unicrédit à travers le programme BARUKA. La cérémonie officielle d’inauguration de ces locaux a été marquée par la présence du professeur Dorothée Kindé Gazard.

Reece Hermine ADANWENON

JPEG - 25.3 ko

Un bloc administratif avec climatisation centralisée écologique flambant neuf ; une unité de soins pour nouveaux nés entièrement équipés ; des salles de gardes et d’hospitalisation du personnel de l’hôpital en cas de maladie ; une nouvelle cuisine ; un incinérateur et une morgue. Ainsi se composent les infrastructures sanitaires inaugurées jeudi dernier à l’hôpital Saint-Jean de Dieu de Tanguiéta. A en croire Michel Rodrigues Sama, architecte et directeur d’Urba Tropiques et maître d’ouvrage, le bloc administratif a été conçu pour abriter l’imagerie médicale, l’unité de soins pour nouveau-nés servira à accueillir une quarantaine de bébés. En effet, la zone sanitaire de Tanguiéta a bénéficié de l’appui de la Fondation UNIDEA de 2005 à 2010 à travers le programme Tata Somba. Ce programme visait essentiellement l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant dans la zone sanitaire de Tanguiéta-Matéri-Cobly. Après six ans de mise en œuvre, les résultats du programme sur la santé de la mère ont été satisfaisants avec la réduction de près de la moitié de la mortalité maternelle (531% pour 100.000 naissance vivante en 2006) à (232 % pour 100.000 naissance vivante en 2010). « Malgré toutes les interventions à haut impact menées sur la santé de la mère et de l’enfant telles que la PCIME, les SONU, l’amélioration du plateau technique dans les formations sanitaires et la construction de plusieurs infrastructures socio-sanitaires ces dernières années dans la zone sanitaire de Tanguiéta, la mortalité infantile en général et celle des nouveaux nés en particulier reste toujours élevée dans la zone sanitaire de Tanguiéta. Cette composante de la mortalité néonatale handicape la baisse au quotient de mortalité infantile et infanto – juvénile », a déclaré le professeur Dorothée Kindé Gazard. Dans la logique des interventions menées ces 6 dernières années avec le programme Tata Somba et en complément de celle-ci, la fondation Unicrédit, a décidé depuis janvier 2011 de mettre en œuvre un autre programme axé justement sur les actions visant à améliorer la santé des nouveaux nés dans la zone sanitaire de Tanguiéta et dans trois hôpitaux que sont : Tanguiéta, Bembéréké et Nikki. « Ce nouveau programme dénommé BARUKA vise essentiellement l’amélioration de la santé du nouveau-né à travers la mise à disposition des soins de qualité aux nouveaux nés dans les maternités périphériques et à l’hôpital de zone par la formation, l’équipement et la construction d’infrastructures adéquates », a martelé la Coordonnatrice de la Fondation Unicrédit au Bénin. Dans le cadre de ce programme, l’hôpital Saint jean de Dieu de Tanguiéta a bénéficié non seulement de la construction et de l’équipement du service de néonatologie, mais aussi de la formation du personnel soignant.

JPEG - 26.8 ko

Cette infrastructure, à en croire le professeur Dorothée Kindé Gazard, viendra à coût sûr améliorer la qualité de la prise en charge des nouveaux nés et par conséquent la réduction de la mortalité néonatale. « Cet objectif comme vous le saviez contribuera certainement à l’atteinte de l’objectif 4 des Objectifs du Millénaire pour le développement et cadre parfaitement avec le plan national de développement sanitaire 2009-2018 du ministère de la santé et la politique de développement sanitaire de son excellence le président de la République, le Dr Boni YAYI » a-t-elle souligné. Le frère Florent Pruili, directeur de l’hôpital Saint-Jean de Dieu a saisit l’occasion pour inviter le ministère de la santé a plus d’efforts dans l’accompagnement des centres de santé.

Grandes réformes

Anciens ministres
Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj