BIENVENUE SUR LE SITE WEB
DU MINISTERE DE LA SANTE

MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN

La santé pour tous et partout
Ministère

Projets - Programmes
Galerie photos
Grandes réformes > Paludisme
JPEG - 12.3 ko

Au Bénin, le paludisme représente 37% des causes de recours aux soins dans les formations sanitaires et se situe au premier rang des principales affections dont souffrent les communautés (SNIGS, MSP, 2003).
Malgré les efforts du Ministère de la Santé à travers sa politique de lutte contre le paludisme soutenue par une volonté politique et un partenariat agissant, quelques défis restent à relever.

  • Populations vulnérables

Le paludisme constitue la première raison de consultation (37% chez les adultes et 41% chez les enfants de moins de cinq (05) ans) et d’hospitalisation (29% chez les enfants de moins de cinq (05) ans) au Bénin et est l’une des principales causes de décès des enfants de moins de cinq (05) ans.
C’est une maladie endémo épidémique qui constitue un grave problème de santé publique.

Les populations les plus vulnérables sont au premier plan les enfants âgés de moins de cinq (05) ans et ensuite les femmes enceintes.

L’incidence moyenne de l’endémie palustre en 2006 est en effet de 118 pour mille (1000) habitants. Cette incidence est nettement plus élevée chez les enfants ou elle atteint 459 pour mille (1000) enfants de moins d’un an et 218 pour mille (1000) enfants de 1 à 4 ans. Les enfants paient donc un lourd tribu face à cette maladie. Cela s’explique par le fait que les enfants de moins de cinq (05) ans n’ont pas une immunité acquise et décèdent rapidement par le paludisme grave qui prend quatre (04) formes :

  • Neurologique avec convulsion ;
  • Anémique ;
  • Hypoglycémique ;
  • Fièvre biliaire ou hémoglobinique.
  • Le neuro paludisme, forme la plus meurtrière a une incidence estimée en milieu hospitalier à 35,6% chez les enfants de moins d’an et à 18,9% chez les enfants de 1 à 4 ans avec une létalité de 3%
    Les départements du sud de part leur situation géoclimatique sont les plus touchés.
    Les femmes enceintes surtout celles qui sont pour la première fois enceintes tombent dans le même cas que les enfants.
    En effet à cause de son état (des changements physiologiques) la femme enceinte a une immunité affaiblie, ce qui l’expose plus facilement aux maladies en général et à l’infection palustre en particulier.
    Le nombre de décès dus au paludisme existe au niveau des deux sexes et par tranche d’âge mais pas de façon spécifique au niveau de la population vulnérable des femmes enceintes.

    Toutes les localités du Bénin sont couvertes en matière de lutte contre le paludisme.

    En 1994, le Bénin a lancé un Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) ce programme, intégré aux soins de santé primaire (SSP), est coordonné par une structure centrale. Au niveau intermédiaire, le Service chargé de la Protection Sanitaire (SPPS) des Directions Départementales de la Santé Publique (DDSP) assure la jonction avec les structures périphériques, champs d’intégration de la lutte antipaludique et de la décentralisation. Les activités du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) couvrent donc toute l’étendue du territoire national.

     

    Direction Départementale de la Santé Borgou-Alibori

     

    - Rapport audit de decès liés au paludisme dans les hôpitaux de zone de Bembereke et de Banikoara ;

     

    - Rapport de supervision des prestataires des soins de santé du département du Borgou sur le suivi de la PEC gratuite du paludisme ;

     

    - Rapport de supervision des prestataires des soins de santé du département de l’Alibori sur le suivi de la PEC gratuite du paludisme ;

     

    - Rapport de mission d’audit de décès des données épidemiologiques dues au paludisme en 2013 ;

     

    - Rapport de la supervision des agents de santé sur la collecte des données du SIRP Janvier 2013 ;

     

    - 
    Rapport de suivi de la gestion des médicaments,TDR,des MIILDS et autres intrants de lutte contre le paludisme ;

     

    - 
    Rapport de mission de supervision du 11 au 17 Novembre 2012 ;

     

    - 
    Atelier de revue du PITA 2012 suivi de l’élaboration du PITA 2013 ;

     

    - 
    Rapport de la formation des équipes de zones sanitaires sur le mécanisme de la PEC gratuite du paludisme ;

     

    Grandes réformes

    Anciens ministres
    Infos légales | Infos éditoriales | Contact | Termes d'utilisation

    2017 - Ministère de la santé - www.sante.gouv.bj