Abonnement Bulletins


Galerie Photos
Système de santé > Offre de service de santé

Prestation des services de santé

Si la couverture géographique par les formations sanitaires semble satisfaisante, la permanence du service n’est pas parfaitement assurée : l’offre de services réelle n’est pas complète partout ni à tout moment.

La restitution des résultats de l’évaluation de la capacité fonctionnelle des 34 zones sanitaires du Bénin, faite par le Ministère de la Santé en 2006, semble indiquer que l’accès aux soins était possible 24 heures sur 24 dans tous les établissements et que dans la plupart des zones sanitaires, mais pas toutes, les vaccinations et les services nutritionnels étaient disponibles cinq jours sur sept. D’après le programme PEV/SSP, au cours des sept dernières années, le nombre de structures sanitaires des secteurs privé et public offrant tous les services, chaque jour et profitant des visites pour délivrer tous les soins nécessaires, a augmenté de 50 % à 94 % dans les départements de Borgou/Alibori. Aucune donnée ne permet cependant d’affirmer que ces taux s’appliquent également à d’autres régions du Bénin.

Toutefois, d’autres éléments attirent l’attention sur l’incomplétude et la non permanence des services.

Les nombreuses absences du personnel pour cause de multiplication des réunions ou des « formations » imposées par les divers programmes donne à penser que le personnel ne peut être présent en permanence à son poste de travail, depuis le niveau des DDS jusqu’aux centres de santé. La pratique fortement enracinée d’octroi d’indemnités per diem pour un grand nombre d’activités en dehors des activités quotidiennes favorise l’absentéisme du poste de travail.

Si l’on se penche sur l’offre de services d’une manière plus spécifique, on constate que le système de référence (évacuation des malades par ambulance) ne peut fonctionner normalement ni en permanence lorsqu’on note que, selon l’évaluation des 34 zones sanitaires en 2005, 30 zones possèdent des ambulances, mais seulement 7 de ces véhicules (21 %) sont en bon état et seulement 13 zones sanitaires (38 %) ont un système de radiocommunication qui fonctionne.

En ce qui concerne les soins obstétricaux d’urgence (SOU), l’ensemble des 48 formations sanitaires susceptibles d’offrir les Soins Obstétricaux d’Urgence Complets (SOUC) et un échantillon aléatoire de 234 des 581 formations sanitaires susceptibles d’offrir les Soins Obstétricaux d’Urgence de Base (SOUB) ont été étudiés en 2003. Il ressort de cette étude que :
le Bénin dispose de peu de formations sanitaires offrant réellement les SOU.

  • la situation est satisfaisante en ce qui concerne la disponibilité des SOUC, avec un score de 1,9 service pour 500.000 habitants alors que l’objectif normatif en prévoit 1. Par contre, le déficit est préoccupant pour les formations sanitaires offrant les SOUB : la disponibilité est de 1,4 service pour 500.000 habitants alors que l’objectif normatif en prévoit 4.
  • l’utilisation des SOU reste très faible : le taux de césariennes (nombre de césariennes rapporté au nombre de naissances) est de 2,6 % au lieu des 5 % attendus ; la proportion des naissances survenant dans les établissements offrant les SOU s’établit à 12,6 % au lieu des 15 % actuellement souhaités ; la couverture des besoins obstétricaux d’urgence est de 22,9 % alors qu’elle devrait concerner tous les cas et atteindre les 100 %.
  • la qualité des SOU offerts, indiquée par le taux de létalité obstétricale, atteint 3,5 %, alors que l’objectif raisonnablement espéré est de se maintenir au-dessous de 1 %.

De même, certains hôpitaux publics emploient des spécialistes qui utilisent une partie de leur temps de travail dans le secteur privé ; parfois aussi, dans les environs de Cotonou, ils ne dorment pas sur place et les urgences de nuit doivent être évacuées vers la ville. Toutes les informations concordent pour dire que la permanence des services est mieux assurée dans les formations sanitaires privées.
Il semble donc que la permanence de l’offre de services n’est pas un acquis général du système de soins de santé public.


ORHSB © 2013 - Tous droits réservés
Conçu et réalisé par INOVACT